Les marques de voitures les plus fiables

Aujourd’hui, la mobilité est un enjeu essentiel, tant il permet de connecter les lieux, les gens.

Que ce soit pour se rendre au travail, à des activités sportives, culturelles ou caritatives, pour aller partager du temps avec sa famille et ses amis, ou tout simplement pour parcourir les lieux mondiaux, l’homme a créé une solution qui paraît aujourd’hui indispensable : la voiture.

Toutefois, de nombreuses réticences accompagnent l’achat et l’utilisation de ces moyens de transport, notamment en lien avec le prix, mais aussi la fiabilité de ces moyens de transport.

C’est précisément la fiabilité des marques automobiles que nous allons aujourd’hui évaluer, en vous proposant une liste des marques sur lesquelles il est le plus sûr de compter. (source, étude menée par le site webcarnews)

Toyota, leader incontesté de la fiabilité automobile

L’un des plus gros vendeurs automobile mondial est Toyota. Et ses chiffres de ventes ne sont pas étrangers à des performances et une fiabilité exemplaire.

En effet, selon plusieurs classements internationaux, c’est toujours Toyota qui arrive en tête en termes de fiabilité. Le taux de rappel des véhicules est très marginal, et concerne majoritairement des problématiques de pompe à injection sur le diesel.

Egalement, les véhicules hybrides, nouveaux produits phares de la marque, présentent de magnifiques résultats, puisque le nombre de retour est très faible. Une belle performance pour une technologie relativement récente.

Suzuki et Kia, les autres asiatiques qui réussissent très bien sur la fiabilité

Il faut croire que fiabilité rime avec Asie. Ce n’est pas tout à fait le cas en termes phonétique, mais la corrélation entre fiabilité et origine de la marque est tout de même frappante.

Derrière le Japonais Toyota, ce sont deux autres marques asiatiques qui apparaissent comme maîtres dans le domaine de la fiabilité. Suzuki et le coréen Kia.

Pour Suzuki, très peu de pannes ont été relevées. Si les quelques rares erreurs détectées ont été coûteuses à la réparation et à la R&D pour le constructeur, il faut noter que les problèmes restent tout à fait rares et que l’achat d’un véhicule de marque Suzuki offre une garantie maximale.

Autre marque asiatique leader sur la fiabilité, le coréen Kia, très connu pour ses garanties de 7 ans sur les véhicules neufs. Mais c’est également par une fiabilité exemplaire que le constructeur se démarque, puisque très peu de pannes mécaniques sont retrouvées.

Quelques petits incidents électroniques ont été relevés ces dernières années, mais le taux d’utilisateur conquis par les performances long-terme de ces véhicule reste très élevé.

Le premier européen en termes de fiabilité est l’espagnol Seat

Après la razzia réalisée par les marques japonaises et coréennes sur la fiabilité des véhicules, voici le premier constructeur européen de ce classement, qui truste la quatrième place.

Il s’agit de l’espagnol Seat, filiale du groupe Allemand Volkswagen AG. La haute fiabilité sur cette marque provient notamment de l’expertise de la maison mère, qui détient entre autres les marques Audi, Porsche ou encore Lamborghini.

Et puisque les véhicules Seat restent des véhicules relativement classiques et simples vis-à-vis de la complexité des Audi et Porsche, il n’est pas surprenant de situer cette marque espagnole en quatrième position.

D’ailleurs, avec un design qui plaît de plus en plus aux nouvelles générations, des performances au rendez-vous, une gamme sportive (Cupra) et une bonne fiabilité, la marque Seat cse place années après années comme un concurrent de poids sur le continent Europée. La tendance est nettement en hausse pour cette marque.

D’autres marques européennes historiques dans la suite du classement

Le reste du classement est marqué par des marques historiques de l’automobile, majoritairement européennes. En effet, nous voyons en 5e position la marque britannique Mini, régulièrement dans le haut de ce classement, mais ici aussi avec une belle tendance à la hausse sur la fiabilité.

Sa gamme de véhicules, notamment les Cooper S, SD sont particulièrement en verve ces dernières années, avec très peu de soucis mécaniques relevés.

Les quelques pépins notés concernent l’usure quelque peu rapide des freins arrière des véhicules trois portes et quelques petites frayeurs sur des boites de vitesse automatique sur les Mini Cooper SD datant de 2013. Autrement, le taux de retour est extrêmement bas pour cette firme.

A la suite, nous voyons le léger recul de la firme roumaine Dacia, filiale de Renault. Cette marque, l’une des moins chères du continent, est souvent citée pour la fiabilité qu’elle dégage.

En effet, même s’il elle dégringole quelque peu dans le classement, notamment à cause de problématiques de surconsommations d’huile et parfois même de casses moteurs.

Quelques soucis de turbo et de pompes à huiles sont également la réalité de quelques lots de véhicules Dacia les derniers mois.

Autrement, et c’est pourquoi elle conserve la 6e place, le reste du véhicule est particulièrement apprécié, notamment la non défaillance des rares équipements électroniques équipés.

Derrière Dacia, nous retrouvons la marque Volkswagen, qui malgré quelques difficultés persistantes avec l’injection et les turbos, remonte la pente et raréfie les avaries de GPS et de pompe à eau, très fréquentes lors des années 2015 à 2018.

Trois marques asiatiques trustent donc le haut de classement de la fiabilité, suivies par des européennes qui commencent à prendre le pli.

Mais il est nettement observable que les véhicules japonais et coréens proposent aujourd’hui des prestations de meilleure facture que les concurrents européens sur le segment fiabilité.

Leave a Reply